Le blocage total que connaît actuellement la Belgique, ne peut que réjouir Bart De Wever. Dans la mesure où la preuve est désormais apportée que la Belgique est ingouvernable, rien ni personne ne peut s’opposer à ce que le Parlement flamand, fort de sa légitimité démocratique, proclame unilatéralement l’indépendance de la Flandre.Continuer la lecture

C’est une demande lancinante des nationalistes de la N-VA : obtenir une régionalisation effective des politiques fédérales. Justification : en descendant au niveau régional on répond réellement aux besoins des populations concernées (ce que la Flandre fait elle-même elle le fait mieux, et les Wallons devraient s’y retrouver aussi, vous connaissez cela). Tempo : le plus vite possible et sans attendre une hypothétique et laborieuse nouvelle réforme de l’Etat. A plusieurs reprises la N-VA a ainsi défendu au cours des négociations de ces derniers mois un schéma de politiques fédérales scindées. On ne régionalisait pas la compétence mais on régionalisait son application, sur le modèle de ce qui avait été fait dans les années 1970 quand il y avait deux ministres de l’éducation avant que l’on ne créée les régions et communautés. La N-VA obtenait ainsi une régionalisation de fait, sans passer par la case réforme de l’Etat, et les francophones gardaient un contrôle relatif du financement puisque le budget de ces politiques restait du domaine fédéral et soumis à l’approbation de la Chambre.Continuer la lecture

Dans « Knack, Herman Matthijs, professeur de Finances publiques à l’UGent et à la VUB, membre du Conseil supérieur des Finances, analyse les dix points sensibles pour la formation d’un gouvernement.

1. Si le PS et la N-VA devaient parvenir à un accord, il faut que celui-ci contienne quelque chose de substantiel tant pour une réforme de l’Etat que pour une politique socio-économique et budgétaire. Car la base électorale n’avalera pas un compromis compliqué à la belge. Pour ce qui est des partis plus petits mais nécessaires, ils devront eux aussi être d’accord. Le Cdh est-il prêt, par exemple, à s’embarquer dans une nouvelle réforme de l’Etat ?Continuer la lecture

C’est avec grand intérêt que j’ai pris connaissance de la carte blanche de Frédéric Amez, Vice-président de B Plus, publiée sur « Le Vif », ce 27 juillet .
Selon M. Awez, la crise que traverse actuellement la Belgique n’a rien d’inédit et il est excessif d’en tirer argument pour convaincre l’opinion publique wallonne qu’il ne sert à rien de compter sur l’avenir de la Belgique.
Continuer la lecture

Le trou dans notre budget atteint tout doucement 10% de notre PIB et, avant la crise du corona, le déficit budgétaire était déjà 11 fois supérieur à ce qu’avait promis le gouvernement lors de son intronisation en 2014. La charge annuelle des pensions est proche des 50 milliards d’euros par an, mais nos gouvernements continuent à jouer les Saint-Nicolas prodigues. Et il n’y a toujours pas de plan de relance pour affronter nos 8,8% de ralentissement économique.Continuer la lecture

A la veille de la Fête de la Communauté flamande, le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) a invité la population flamande à « tenir le dos droit, épaule contre épaule », malgré la crise liée au Covid-19.

S’exprimant à Courtrai, qui fût le théâtre de la « Bataille des éperons d’or » en 1302, il a également fait part de son souhait d’impliquer autant de gens que possible dans « le renforcement du sentiment communautaire ». La pandémie a également influencé la cérémonie organisée traditionnellement à la veille de la Fête de la Communauté flamande au lieu dit ‘Groeningekouter’. Le discours lui-même du ministre-président a été raccourci.

Continuer la lecture

Initialement annoncé au printemps et alors que la Région poursuit son travail autour d’un futur budget base zéro, le conclave budgétaire wallon, marqué par la crise du coronavirus et ses lourdes conséquences économiques, débutera finalement ce samedi après-midi pour se terminer en fin de semaine prochaine, estime-t-on du côté du cabinet du ministre régional du Budget, Jean-Luc Crucke.Continuer la lecture